mardi 12 mai 2015

Beauval : le plus beau parc zoologique de France

Si vous avez un peu suivi les informations ce mardi 12 mai, vous avez dû entendre parler de ce zoo situé à 1h de Tours. En effet, 10 ouistitis argentés, 7 tamarins lions dorés et 2 tortues birmanes (ou d'Hermann...) y ont été volés dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mai (si vous n'avez pas lu l'information, voici un lien vers un article). Cet acte est abject et me révolte profondément, c'est une mise en danger énorme pour ces familles de singes protégées faisant partie d'un programme de conservation et j'espère sincèrement que ces animaux vont être retrouvés sains et saufs et que les e****** qui ont fait ça seront jugés sévèrement (oui je vis dans un monde utopique). 
La photo du seul tamarin lion doré qui a réussi à échapper aux voleurs...
Bref, le hasard faisant mal les choses, j'ai justement visité le Zoo Parc de Beauval dimanche (les enlèvements avaient déjà eu lieu mais ce n'était pas public) avec le C.E. de l'entreprise où je travaille. Mon copain et moi avions déjà visité ce zoo il y a 3 ans après l'arrivée des pandas géants et avions déjà été charmé par ce lieu (sinon on ne serait pas revenus!) 



Je suis, je le reconnais très facilement critique avec les parcs zoologiques depuis une visite lorsque j'avais 12 ans au zoo situé près de chez mes grands-parents, un zoo où j'allais pourtant depuis toute petite au moins une fois par an, cette visite m'a dégoûté car je voyais la réalité de ce zoo : des enclos trop petits et sales, des animaux qui tournent en rond, des animaux en colère alors que cela avait toujours été le meilleur endroit au monde dans mon esprit. 

Mais depuis, j'ai grandi et je suis bien moins innocente qu'avant (même si je le suis toujours probablement un peu), alors bien sur, c'est cruel d'enfermer des animaux dans des enclos, dans des cages où ils ne sont pas libres, où ils sont entraînés par l'Homme pour réaliser telles ou telles choses (dans le cas de Beauval, je parle de medical training, donc c'est plutôt utile je pense) mais, aussi horrible que cela soit pour certains, c'est malheureusement nécessaire désormais de réguler certaines espèces qui sont bien plus menacées dans la nature ! Car oui, l'Homme chasse, braconne et revend les animaux qu'ils soient vivants ou morts d'ailleurs sans se préoccuper de la survie de l'espèce et lorsque je vois des articles annonçant la disparition d'un nouvel animal, mon coeur se serre; quand je vois des photos de gros c*** et de grosses c****** affichant un grand sourire à côté d'un rhinocéros, d'un éléphant, ou d'une girafe qu'ils viennent fraîchement d'abattre, j'ai des pensées loin d'être gentilles pour eux ! 


Dans ces conditions, je dis oui aux parcs zoologiques qui offrent à ces animaux une vie loin des braconniers, un environnement protégé (enfermé oui c'est vrai, mais plus sécurisé que leur milieu naturel), à condition bien entendu de leur offrir un bon environnement, un grand environnement et d'être actif dans les pays d'origine, ce qui est le cas du Zoo parc de Beauval qui participe à la création et au financement de bons nombres de projets à l'étranger pour la protection et la réinsertion d'animaux dans leur environnement naturel. 

Bien sur, avec le vol de ces 19 animaux, certains critiquent déjà la sécurité, la protection qui entourent ces animaux très rares, mais même avec alarmes et vigiles, comme l'a dit Delphine Delord, co-directrice du parc "La meilleure banque du monde peut être cambriolée par des gens qui veulent vraiment le faire…" et c'est très certainement l'oeuvre de connaisseurs souhaitant revendre ces pauvres bêtes à de riches c*** !
Bon, fin de la parenthèse, mais je tenais à mettre au clair mon avis sur les zoos, c'est donc un "oui mais dans certaines conditions" et ces conditions, je les ai retrouvé qu'à Beauval pour l'instant ! 


L'histoire du parc : A l'origine, Beauval est un parc ornithologique où Madame Françoise Delord a pu donner un meilleur cadre de vie aux oiseaux exotiques pour lesquels elle s'est pris de passion (elle en avait des centaines), car force est de constater que Paris n'était pas l'idéal! Puis, peu à peu, ils ont commencé à accueillir de nouvelles espèces d'animaux jusqu'à devenir ce que c'est aujourd'hui, l'un des plus grands et plus beaux zoos du monde. (vous aurez plus d'infos juste ici

Les pandas roux, ces beautés fatales !

Le lieu accueille 3700 animaux sur plus de 30 hectares, ce qui est vraiment énorme, à tel point qu'une journée est, à mes yeux, à peine suffisante pour en profiter pleinement (enfin là, avec une entorse et le boulot qui s'est terminé à 21h la veille pour un départ à 5h le matin, mon corps était pas d'accord avec mon esprit mais vous voyez l'idée!) 



Le parcours, si on le suit comme il est indiqué est très bien organisé, il permet si l'on est très attentif de voir tous les animaux, certains sous plusieurs angles; et si jamais vous avez loupé quelques animaux, un coup d'oeil au plan vous permettra de voir ceux que vous avez manqué et de refaire un tour rapide. 


Les espaces sont bien distincts, on commence par les oiseaux, à l'origine du lieu, ils sont dans une magnifique serre, certains sont en liberté et volent au dessus de nous (la dame à côté de moi qui a reçu une énorme fiente sur la main doit pas être aussi enthousiaste que moi je pense ^^), d'autres sont en cage comme les sublimes toucans et les très impressionnants calaos rhinocéros qui n'hésitent pas à donner de la voix. 
En sortant, on se retrouve face aux enclos des rapaces et ... clairement, je n'aimerai pas croiser certains sur mon chemin tant ils sont impressionnants (mais fascinants!). 

Nous sommes ensuite montés vers la plaine africaine où nous retrouvons girafes, rhinocéros, gnous, gazelles, zèbres et autruches, ils vivent dans le même espace le jour et c'est très marrant de voir l'ordre de pouvoir (une girafe a viré les gnous de leur place qui, à leur tour ont été virés les gazelles de leur lieu de repos, c'était un ballet très drôle à voir, sans aucune violences physiques entre les animaux)

La beauté fascinante des girafes
Petit tour par les félins, tous aussi sublimes les uns que les autres, avec toujours pour moi une préférence pour les lions d'Afrique si beaux et fascinants (même si j'ai déjà eu une mauvaise expérience avec une lionne qui ne voulait pas que je la prenne en photo dans un autre zoo, elle a frappé violemment sur la vitre...), ce jour-là, les lions étaient en pleine chaleur dans tous les sens du terme et nous avons donc eu le droit à des séances de reproduction entre le lion et la lionne très passive (ils n'étaient pas les seuls animaux en chaleur, c'est la saison!). 
Photo prise pendant que le lion ... enfin vous voyez quoi!
Nous nous sommes ensuite rendus vers un espace qui n'était pas là la dernière fois, celui où se déroule désormais le spectacle d'oiseaux (que nous n'avons pas été voir en ayant déjà vu un lors de notre première visite puis au Puy du Fou) et où des Bongos devraient avoir un enclos bientôt ! Pour l'heure, il n'y avait rien d'autres à voir, si ce n'est un espace de jeux très sympa et le fast-food où nous avons mangé (pas dingue, c'est un fast-food quoi, digne de ceux bien connus donc bof mais on avait faim et vite!). 

Après ce repas, il fallait éliminer donc on a repris la marche pour nous rendre dans la serre des grands singes et reptiles. Elle contient des grands singes comme son nom l'indique (orangs-outans et chimpanzés), des reptiles (quelques serpents, iguanes, crocodiles et tortues) mais également des petits singes dont les deux espèces qui font la une depuis hier. Nous avons sur le coup trouvés étrange de ne pas voir les ouistitis argentés et un seul tamarin lion-doré, mais nous nous sommes dits qu'ils devaient être ailleurs...nous savons désormais qu'ils venaient d'être volés quelques heures à peine auparavant ! 
Il faut savoir qu'en plus de leurs enclos à l'intérieur, ils ont un enclos à l'extérieur accessible par un tunnel leur permettant d'aller librement de l'un à l'autre. C'est un des aspects que j'aime dans ce zoo, les animaux ont souvent deux espaces qui leurs sont dédiés et dans lesquels ils peuvent se rendre au gré de leur envie. 
Après cette serre, on se dirige vers la serre des Gorilles et des lamantins. Les gorilles ont leur chef et il s'appelle Asato, il est très très imposant mais cela n'avait pas l'air d'impressionner les jeunes qui se sont mis à l'embêter et ont joué avec lui de nombreuses minutes, c'était assez impressionnant !
Quant aux lamantins, je me suis moins attardée sur eux que la dernière fois me passionnant plus sur les arapaïmas, des poissons géants capables de tuer un homme, ils sont vraiment très très longs, on l'a découvert en regardant River Monsters et en voir en vrai était assez fou ! 
Asato, le chef des gorilles
Direction ensuite la plaine asiatique, celle qui contient les animaux les plus plébiscités du zoo : les pandas géants, star de Beauval depuis leur arrivée en 2012 ! Mais avant, on est passés faire un coucou aux kangourous arboricoles, aux poissons d'eau de mer et surtout aux sublimes et reposants koalas! 
Et puis, on fait durer le plaisir avec les tapirs et les rhinocéros ! Un détour par les chats-pêcheurs en plein repos et nous voici enfin face à Huan Huan et Yuan Zi qui sont, contrairement à notre première visite, dans deux enclos séparés (ils ne sont remis ensemble que lorsque madame est en période d'ovulation, soit quelques jours par an seulement). L'un des deux était à l'intérieur (il faut dire qu'il faisait vraiment chaud) en train de faire la sieste, tandis que l'autre s'adonnait à son activité principale : MANGER ! 
Kung-Fu Panda
Après un passage devant les panthères des neiges endormies, nous nous dirigeons vers ceux que j'ai le plus mitraillé de photos : les éléphants. Il y en avait un dans l'enclos sablé et les 4 autres (dont un bébé) étaient dans le très grand enclos. On finit ce tour en haut du zoo avec les kangourous et wallabys qui avaient des bébés dans leurs poches ! Mooooooooh, trop mignon les petites têtes qui sortent ! 
On redescend donc (moi en ascenseur car le pied suivait déjà plus...) pour repasser devant les gorilles en pleine animation (l'animatrice raconte leur histoire en leur lançant des pommes), puis nous allons voir les ratons-laveurs et d'autres singes que nous n'avions pas encore vu (et soyons honnêtes, voir le moment de l'épouillage en ligne des petits singe est juste un moment très très attendrissant!) Puis, n'en ayant pas eu assez des félins, on a choisi de retourner les voir, oui bon, ils étaient toujours aussi beaux surtout la lionne. Un coucou aux pingouins, une crêpe et nous finissons le tour du zoo en passant voir les pélicans, les ânes et les flamants roses. Nous avons d'ailleurs assisté à ce moment-là à un moment étrange où les maki vari roux, les lémuriens et les colobes guérézas, les 3 sortes de singes présents à l'entrée du zoo se sont mis à pousser des cris les uns après les autres, quand les lémuriens arrêtaient, les colobes s'y sont mis suivis par les makis ! Un moment très bruyant qui a fait place au silence d'un coup ! Très impressionnant comme instant ! 
La sieste c'est sacré
Nous avons donc fini la visite avec un tour à la boutique (cliché) où j'ai fini par m'acheter un koala en peluche (pour moi oui oui ...) et où j'ai cru comprendre que plein de gens avaient pu parler avec Françoise Delord dans la journée, je dois avouer que j'étais très jalouse car l'histoire de la passion de cette dame est fascinante! Retour dans le bus très fatigués avec de belles images plein la tête et l'appareil photo (photos dont j’inonde l'article)
Ma tête au moment de partir et la tête naturelle des colobes
Si je devais donner des points négatifs, ce serait les restaurants, mais comme dans tous les zoos ou parcs d'attraction, on est pas là pour bien manger, mais manger vite et reprendre des forces; certains visiteurs complètement abrutis qui tapent sur les vitres (à quoi ils s'attendent sérieusement! J'en ai vu beaucoup trop en une journée faire ça!) ou qui donnent à manger aux animaux alors qu'il est écrit un peu partout de ne pas le faire !!! Et enfin, un dernier point qui n'en est pas vraiment un mais le prix (28 euros l'entrée adulte) peut être un frein pour visiter le lieu en famille; mais soyons honnêtes, vu la qualité du lieu et les investissements qui sont faits chaque année pour améliorer le quotidien des animaux (agrandissements des enclos, nouveaux espaces etc.), c'est de l'argent bien placé selon moi !

Vous l'aurez compris, si je devais vous conseiller un seul zoo, ce serait le parc de Beauval pour la quantité de programmes de sauvegarde qu'il soutient partout dans le monde et son importante communication (on peut donc dire sensibilisation) sur ces actions nécessaires à la survie des espèces animales ! 
Site internet : https://www.zoobeauval.com/